Table des matières

L’impact du Covid-19 sur le marché immobilier 2022

Le marché de l’immobilier s’est profondément transformé à la suite de la crise du covid-19. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les opportunités qui s’offrent à ceux qui souhaitent acheter ou vendre un bien immobilier. Augmentation des prix, difficulté à obtenir des prêts et taux d’intérêts historiquement bas, nous vous offrons un véritable tour d’horizon de la situation actuelle. Ne manquez pas cet article si vous avez un projet de construction, d’achat ou de vente immobilière.

L’impact du Covid-19 sur les prix de l’immobilier

La flambée des prix en province

Depuis le premier confinement, le nombre d’acheteurs pour des biens en province a explosé. Dans certaines régions, les tarifs se sont envolés. C’est notamment le cas de la ville de Metz, qui enregistre une hausse moyenne de 17 % sur le prix au mètre carré. Malgré l’installation de cette situation sur le long terme, les prix ne semblent pas repartir à la baisse sur les zones prisées. Il semble donc que les mois de confinement aient définitivement décidé les Parisiens et les habitants des grandes métropoles à se rapprocher de la province.

Par ailleurs, il est important de souligner la forte demande pour les biens avec un extérieur. Les appartements avec terrasse et autres maisons avec jardin sont recherchés plus que jamais. S’il s’agit d’une opportunité non-négligeable pour les vendeurs, les acheteurs peuvent avoir peur de s’engager sur un marché aussi asphyxié par la demande. Il n’en reste pas moins qu’il sera possible de bénéficier des taux d’intérêt historiquement bas proposés par les banques.

Évolution du prix des maisons en province
Évolution du prix des maisons de 2019 à 2021
Évolution du prix des appartements en province
Évolution du prix des appartement de 2019 à 2021

Les prix des biens immobiliers sur Paris

Avec le départ en province en nombre des Parisiens, une baisse du prix au mètre carré avait pu être observée au début de la crise de Covid-19. Depuis septembre 2021, les acheteurs réinvestissent la capitale. On retrouve donc un mètre carré compris entre 10 000 et 11 000 €. Selon les prévisions, de nouvelles baisses ne sont plus à prévoir, malgré la crise de Covid-19 qui semble durer. Cette tendance semble également s’appliquer à des villes comme Lyon, Lille ou encore Bordeaux, qui retrouvent peu à peu un marché habituel.

L’impact du Covid sur les prêts immobiliers

Des taux d’intérêt historiquement bas

Chaque année, on nous parle d’une nouvelle baisse des taux d’intérêt. Cette année encore, les acheteurs auront la possibilité de profiter de taux records. 

La Banque Centrale Européenne soutient le marché en offrant des taux proches de zéro. Les banques ont donc la possibilité de proposer des taux très attractifs à ceux qui pourront remplir les critères d’obtention des prêts. Cette tendance devrait se poursuivre pendant encore quelques mois. Il y a donc de très belles opportunités à saisir si vous souhaitez vous lancer dans un projet de construction immobilière ou d’achat dans l’ancien. Attention toutefois aux organismes bancaires qui proposent des assurances plus chères pour compenser les taux les plus bas. Veillez toujours à comparer le TAEG d’un organisme prêteur à un autre.

Évolution des taux immobiliers moyens sur 25 ans
Evolution des taux d'intérêt de 2001 à 2022

Les conditions d’obtention des prêts immobiliers

Le Haut Conseil de Stabilité Financière est l’organisme qui donne le ton des conditions d’accès au prêt immobilier. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les banques font désormais preuve d’une certaine intransigeance, quand il s’agit des conditions à remplir pour obtenir un crédit. Il faudra faire état d’un taux d’endettement inférieur à 35 %. L’apport est également devenu incontournable, et devra couvrir l’intégralité des frais de notaire. Le HCSF prévoit des sanctions pour les banques qui feraient preuve de trop de souplesse concernant les conditions d’obtention des prêts. La négociation est donc devenue très difficile avec les organismes prêteurs.

Quel bien faut-il acheter en 2022 ?

L’investissement locatif après le Covid

Si vous lisez ces quelques lignes, c’est peut-être parce que vous souhaitez vous lancer dans l’investissement locatif. Certaines vidéos continuent à circuler sur le net, pour proposer des formations permettant d’effectuer des investissements locatifs avec des prêts à 110 %. Il est important de comprendre que ce genre de contenu propage des informations qui vont à l’encontre de la réalité du marché. L’obtention d’un prêt à 110 %, pour couvrir le prix d’achat du bien et les frais de notaire est presque devenu impossible. Il faudra attendre de nouvelles évolutions du marché. Peut-être qu’avec la fin de la crise de Covid-19, ce type de projet sera de nouveau envisageable. Pour le moment, les banques ne proposent ce type de financement que de façon très marginale.

Les avantages d’une agence immobilière

La concrétisation de votre projet pourra passer par une agence immobilière. Il s’agira pour vous de l’opportunité de bénéficier des conseils d’un expert du domaine. Sur le marché imposé par la crise de Covid-19, il est important de vous faire accompagner par une personne qui saura vous indiquer si les prix sont justifiés. Si vous avez actuellement une maison ou un appartement à vendre, vous pouvez par ailleurs bénéficier d’une estimation immobilière. Elle prendra en compte les caractéristiques de votre bien ainsi que la demande pour votre secteur.

N’hésitez pas à nous contacter si votre projet d’acquisition ou de vente se situe en région parisienne. Notre équipe se fera un plaisir de vous accompagner au mieux, pour consolider votre dossier auprès des banques et saisir les meilleures opportunités du marché.

Article rédigé par :

Daniel Amar

Daniel Amar

CEO