Table des matières

Prix immobilier Paris en 2023 : nos prévisions

Façade d'un immeuble parisien

L’exode rural des Parisiens, le contexte géopolitique actuel et la hausse des taux semblent laisser présager une forte baisse des prix de l’immobilier sur Paris en 2023. En réalité, cette analyse quelque peu alarmiste est à pondérer. Malgré une baisse du prix moyen au mètre carré de 1,2 % l’année dernière, le marché immobilier parisien est un marché solide. 

Dans cet article, vous découvrirez nos prévisions pour l’année 2023. Nous n’avons malheureusement pas de boule de cristal pour anticiper les conditions du marché. Notre analyse se base néanmoins sur nos recherches et sur notre connaissance du marché depuis plus de 30 ans.

Pourquoi les prix de l’immobilier ont baissé sur Paris ?

Pour commencer cet article, nous avons choisi d’analyser pourquoi le marché immobilier parisien a connu une légère baisse cette année. Il s’agit aussi d’anticiper les facteurs qui pourraient justifier cette fameuse baisse des prix en 2023 dont on entend tant parler.

Les conditions d’obtention des prêts immobiliers

Le Haut Conseil de Stabilité Financière semble vouloir maintenir un calcul du taux d’usure, ne laissant que peu de marge de manœuvre pour certains particuliers. Il peut donc devenir plus difficile pour les primo-accédants, d’obtenir un emprunt pour financer leur projet.

Il faudra aussi remplir les critères stricts, concernant la durée du prêt, le taux d’endettement ou encore le reste à vivre. Par ailleurs, la plupart des économistes alertent sur la forte hausse des taux, qui devrait se poursuivre en 2023. 

Notre conseil, si vous souhaitez obtenir un crédit immobilier en 2023, c’est de faire appel à un courtier. Ce professionnel saura comment valoriser votre dossier auprès des banques. Il peut aussi vous permettre de négocier les taux et vos conditions d’emprunt.

Un contexte mondial peu propice à l’investissement immobilier

L’arrivée d’une guerre en Europe en ce début 2022 a eu un impact considérable sur l’économie. Elle a notamment entraîné une forte inflation, avec des répercussions sur le prix de l’énergie ou encore de produits de première nécessité.

La morosité du contexte mondial est aussi assez peu propice à une projection dans le cadre d’un projet d’investissement immobilier. Après le Covid 19, cette crise pourrait donc impacter les prix de l’immobilier à Paris.

L’impact du DPE sur l’immobilier

Depuis quelques mois, le DPE s’est durci, pour devenir encore plus exigeant. Celui qu’on appelle aussi le diagnostic de performance énergétique peut donc alerter de potentiels acquéreurs, sur les mauvaises performances d’un logement. La communication martelée par le Gouvernement, autour de la nécessité de privilégier les logements aux excellentes performances semble porter ses fruits. Les logements mal isolés voient leur prix dégringoler sur l’ensemble du pays.

Une fois n’est pas coutume, le marché parisien répond à ses propres règles en la matière. Seules les petites surfaces, souvent destinées à la location, sont impactées par le DPE. En bref, pour les logements de deux chambres et plus, l’arrivée du nouveau DPE n’a pas vraiment eu d’impact sur les prix. Cela devrait se poursuivre dans les années à venir.

L’attente d’une baisse des prix plus importante

Le tapage médiatique autour de la baisse des prix de l’immobilier sur Paris en 2023 joue beaucoup sur le marché réel. Il se pourrait donc que la demande baisse, non pas pour des raisons objectives, mais simplement à cause de toutes ces informations. Les acheteurs peuvent tenter d’attendre une baisse conséquente des prix avant d’investir.

Dans la réalité, vous découvrirez un peu plus tard dans cet article que l’impact de ce comportement des acheteurs sur les prix du marché reste très modéré.

La hausse de la taxe foncière sur Paris en 2023

L’autre facteur qui pourrait finir par faire définitivement baisser les prix est l’augmentation de la taxe foncière. On parle déjà d’une augmentation de plus de 50 % pour les propriétaires. Cette mauvaise surprise pourrait inciter les futurs acheteurs à fuir la capitale et les propriétaires à vendre en masse.

Dans les faits, il est important de souligner que les personnes qui achètent dans la capitale ont souvent les moyens de faire face à cette hausse importante de la taxe foncière. On attend donc un effet plutôt modéré.

Pourquoi la baisse des prix reste modérée sur Paris ?

En tant qu’agents immobiliers, le déclin des prix attendu pour 2023 nous paraît beaucoup plus discutable que ce que laissent présager certains médias. Il y a selon nous de nombreux indicateurs que les tarifs ne devraient pas subir une chute aussi vertigineuse.

L’achat sur Paris s’adresse aux personnes aisées

L’inflation impacte principalement les foyers modestes et les personnes issues de la classe moyenne. Il est important de souligner que ce sont rarement les acheteurs au sein de la capitale. Ils ont plutôt tendance à devenir propriétaires en périphérie, où le prix au mètre carré est beaucoup plus abordable.

En d’autres termes, les personnes qui avaient déjà les moyens d’acheter devraient pouvoir continuer à le faire, malgré le contexte actuel. Même la hausse des taux ne devrait pas être un frein pour ce public. Certains achètent même sans avoir besoin d’emprunter.

Les acquéreurs viennent du monde entier

Les acheteurs viennent des quatre coins du monde pour devenir propriétaire dans la ville de l’amour. Leur contexte économique n’est donc potentiellement pas le même que le nôtre. Le prix au mètre carré devrait donc rester assez stable dans les arrondissements les plus prisés par les expatriés. Vecteur immobilier est spécialiste de Paris 7, Paris 15 et leurs arrondissements limitrophes. Ce sont par exemple des zones privilégiées par les expatriés, notamment grâce à la présence d’écoles bilingues de qualité.

L’offre de biens à vendre sur Paris est constante

La région parisienne a toujours connu une offre inférieure à la demande. Malgré la baisse de la demande, l’offre ne devrait pas se décupler, entraînant une très forte chute des prix. Si certains Parisiens ont choisi de quitter la capitale, les départs vers la province ne sont pas assez nombreux pour avoir un impact significatif sur le tarif au mètre carré.

Les vendeurs ne sont pas prêts à baisser leur prix

Dans l’esprit des propriétaires Parisiens, il est encore difficile d’entendre qu’il faut baisser les prix. Il y a donc fort à parier qu’en cas de baisse, certains d’entre eux attendront une nouvelle hausse des prix immobilier, avant de mettre leur bien immobilier en vente.

La recherche d’appartement sur Paris est toujours très tendue. Il est donc parfois préférable de mettre un bien en location et d’attendre le bon moment pour le vendre.

L’importance croissante de l’appel à une agence immobilière

Le contexte actuel et surtout le constat alarmant de certains médias risque néanmoins de complexifier le marché immobilier. Pour les vendeurs, il est donc essentiel de passer par une agence immobilière, pour obtenir une estimation immobilière au juste prix.

Les acheteurs vont également tenter des négociations, sur le fondement d’arguments comme le DPE ou encore les fameux rapports indiquant une baisse du prix au mètre carré. L’intermédiaire d’un agent immobilier peut donc vous protéger de la perte de temps avec des acheteurs qui ne sont pas en phase avec la réalité du marché. Le professionnel peut aussi s’occuper des visites et de la négociation du bien pour vendre au bon prix.

Si vous souhaitez vendre votre appartement sur Paris, ne vous découragez pas. Il est encore possible de vendre à un prix élevé. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez obtenir une estimation. Chez Vecteur immobilier, nous estimons et vendons des appartements depuis 1990.

Faut-il acheter à Paris en 2023 ?

En tant qu’acheteur, vous faites peut-être partie de ceux qui ont décidé d’attendre la fin 2023 pour investir dans l’immobilier. Dans certains coins de France, on annonce une baisse de la valeur des logements pouvant aller jusqu’à 15 %. Il est important de garder en tête qu’il ne s’agit que de spéculations.

Par ailleurs, le marché immobilier parisien est très particulier et ne devrait pas connaître de telles baisses. En immobilier, les cycles sont très lents et si une chute de prix aussi conséquente devait intervenir elle prendrait sans doute de très nombreuses années.

En revanche, la hausse des taux d’intérêt est une réalité, qui devrait se poursuivre dans les mois à venir. En attendant pour acheter, vous prenez donc le risque de voir votre pouvoir d’achat baisser, à cause d’une forte inflation sur le crédit immobilier.

Article rédigé par :

Daniel Amar

Daniel Amar

CEO