Table des matières

Immobilier Paris 7 en 2022 Le bilan

Esplanade des invalides vue de nuit

Le 7e arrondissement de Paris fait partie des secteurs incontournables en matière d’immobilier, notamment pour les familles. Certaines rues aux allures de village, mais aussi le dynamisme culturel et les nombreuses écoles sont en effet des arguments de taille. 

L’équipe de Vecteur immobilier vous emmène à la découverte de son bilan de l’immobilier Paris 7 en 2022. On vous propose notamment de cerner les biens qui sont les plus recherchés par les acheteurs. Vous découvrirez aussi l’impact de la hausse des taux ou encore du nouveau DPE sur ce secteur emblématique de la rive gauche. 

Les délais de vente à Paris 7 en 2022

On estime qu’il faut environ 70 jours pour vendre un appartement dans le 7e arrondissement. Il est important de souligner que certains biens sont plus prisés que d’autres. Il est donc possible qu’un appartement présentant des atouts majeurs se vende beaucoup plus rapidement.

Par ailleurs, on observe une véritable différence entre les délais de vente des particuliers, et ceux des agences immobilières spécialistes du secteur. La rédaction d’une annonce efficace, mais aussi une estimation immobilière fiable sur Paris 7 semblent donc incontournables. 

Le profil type d’acheteur à Paris 7

Les expatriés à Paris 7

Le 7e arrondissement de Paris est un secteur particulièrement prisé par les expatriés. On attribue cet engouement à la présence de nombreuses écoles internationales et bilingues. Le dynamisme des quartiers, avec des musées, ou encore le secteur gros cailloux sont aussi de véritables atouts pour convaincre un public international de succomber aux charmes de notre capitale.

Les familles dans le 7e arrondissement

Parmi les profils d’acheteurs les plus fréquemment rencontrés, les familles ont une place de choix, dans le paysage immobilier de Paris 7. On observe tout particulièrement un engouement autour des biens comprenant trois à quatre chambres. Ici aussi, la qualité des écoles et le dynamisme des lieux semblent parfaitement cohérent avec ce phénomène. 

Les investisseurs

Les investisseurs en quête d’un bien à mettre en location se laissent aussi volontiers charmer par Paris 7. Il est effectivement possible d’y louer des surfaces à destination des familles, ou encore des petits appartements type studio ou 2 pièces souvent très recherchés. 

Les biens immo les plus recherchés à Paris 7 en 2022

Vous l’aurez compris, les biens à destination des familles sont particulièrement prisés, par les français mais aussi par les expatriés. Contrairement à certains arrondissements, ou les petites surfaces semblent monopoliser l’attention des acheteurs, le besoin d’espace se fait particulièrement ressentir sur ce secteur. 

Comme dans la capitale toute entière, les petites surfaces ont aussi le vent en poupe. Elles sont principalement pourvues à des fins d’investissement locatif. 

Les prix de l’immo à Paris 7 en 2022

Le prix d’achat immo Paris 7 en 2022

Le prix moyen au mètre carré à Paris 7 se situe en moyenne autour des 15 500 € pour cette année 2022. Il est important de souligner une grande disparité des prix d’un bien à l’autre voire même d’une rue à l’autre.  Pour les biens d’exception, il est possible de dépasser la barre des 25 000 € le mètre carré.

Les loyers sur Paris 7

Les prix des loyers pratiqués dans le 7e arrondissement de Paris sont généralement compris entre 29 et 35 € le mètre carré, selon les surfaces et le nombre de pièces. Sur Paris, les loyers sont réglementés selon l’article 140 de la loi dite ELAN

Les changements à suivre en 2023 pour le 7e arrondissement

Un dynamisme qui ne s’essouffle pas

Si les ventes ont pu ralentir dans certains arrondissements de Paris, Paris 7 semble échapper au phénomène. La large clientèle attirée par ce secteur lui permet donc de maintenir des prix de vente stables, voire supérieurs aux années précédentes. On observe d’ailleurs une offre qui n’est toujours pas suffisante, par rapport à la quantité de demandes reçues pour ce secteur. 

Obtenir un prêt immobilier à Paris 7

Les acquéreurs français n’échappent pas aux directives du Haut Conseil de stabilité financière. Depuis quelques mois, les taux sont notamment remontés, empêchant certains particuliers d’accéder au crédit. Le taux d’usure appliqué par les banques est aussi un véritable frein pour pouvoir acquérir un appartement dans le 7e arrondissement. Le public principalement impacté par toutes ces mesures reste celui des primo-accédants. En effet, sans un premier bien à mettre en garantie, ou un apport important, la souscription à un prêt immobilier est compliquée.

L’un des principaux avantages du 7e arrondissement, c’est que de nombreux d’acquéreurs sont des expatriés. Ils ne sont donc pas soumis aux exigences des banques françaises pour obtenir un crédit immobilier. Leur pays d’origine peut potentiellement leur permettre d’obtenir un prêt beaucoup plus facilement.

L’impact du nouveau DPE sur les acheteurs 

Il y a quelques mois, nous écrivions au sujet du nouveau DPE. Le diagnostic de performance énergétique s’est effectivement durci. Cela s’inscrit dans la dynamique du gouvernement, qui souhaite permettre aux locataires d’accéder à des logements dignes. Les propriétaires peuvent désormais profiter d’aides, pour renforcer l’isolation des logements ou effectuer des travaux de rénovation énergétique.

Parmi les mesures prises, il ne sera bientôt plus possible de louer les logements assimilés à des passoires thermiques. On observe une incidence directe sur le prix des petites surfaces, qui ont généralement vocation à être louées. Si vous êtes propriétaire d’un studio, ou d’un appartement avec une chambre, vous avez donc intérêt à effectuer des travaux de rénovation énergétique avant de vendre. Cela vous permettra de tirer le meilleur prix de votre bien.

Le DPE n’a aucune incidence sur la vente des logements comprenant plus d’une chambre. En effet, ils sont généralement achetés pour devenir la résidence des propriétaires. Les enjeux liés à la mise en location n’entrent donc pas en compte pour décider l’achat.

Le 7e arrondissement : un secteur qui plaît 

Pour conclure cet article, nous pourrions dire que l’immobilier Paris 7 se porte bien en cette fin d’année 2022. La tendance devrait se poursuivre en 2023, avec un engouement qui ne retombe pas pour ce secteur. Le côté village du secteur Gros Caillou, ou encore les coins commerçants comme la rue Saint Dominique et le bon marché côté Saint-Germain contribuent à la côte des appartements sur le secteur. Dans le 7e arrondissement de la capital, c’est donc toujours le moment de vendre !

Article rédigé par :

Daniel Amar

Daniel Amar

CEO